LIVRAISON GRATUITE au Canada et aux États-Unis sur toutes les commandes de 150$ et plus

La raison d'être


Mon but dans le tissage a toujours été complètement opposé à ce que j'imagine être l'art conceptuel. Cela a été d'une simplicité sans vergogne : faire quelque chose qui est, pour moi, beau. 
Peter Collingwood, tisserand
*
(...) quelque chose qui se porte bien, que vous allez adorer pendant des années. C'est la définition du raffiné. 
Jony Mitchell
*
Faire quelque chose de beau est une expression de la connaissance. 
*
Il y a une qualité centrale qui est le critère fondamental de la vie et de l'esprit d'un homme, d'une ville, d'un bâtiment ou d'un désert. Cette qualité est objective et précise, mais ne peut pas être nommée. La recherche que nous faisons pour cette qualité, dans nos propres vies, est la recherche centrale de toute personne, et le coeur de son histoire. C'est la recherche des moments et des situations où nous sommes le plus vivants. (...) Il y a une manière intemporelle de construire. Elle a mille ans et elle est la même aujourd'hui qu'elle ne l'a jamais été. Les grands édifices traditionnels du passé, les villages et les tentes et les temples dans lesquels l'homme se sent chez lui, ont toujours été construits par des personnes qui étaient très proches du centre de cette voie. Il n'est pas possible de faire de grands bâtiments, ou de grandes villes, de beaux endroits, des endroits où l'on se sent soi-même, des endroits où l'on se sent vivant, sauf en suivant cette voie. Et, comme vous le verrez, ce chemin conduira quiconque le cherche à des bâtiments qui sont eux-mêmes aussi anciens dans leur forme, que les arbres et les collines, et que le sont nos visages. 
Christophe Alexandre, La manière intemporelle de construire, 1979
*
J'ai été un potier de production et je crois que la répétition a une signification qui va bien au-delà de l'idée de production. Je crois fermement que la répétition et la pratique continue font partie des éléments fondamentaux de toute expression artistique. 
Pietro Elia Maddalena, potier
*
Je ressens une impulsion, peut-être cette impulsion divine qui encourageait toutes les races à toutes les époques et sous tous les climats, pour enregistrer la forme durable et les émotions qui s'agitent à l'intérieur. Je peux modeler ces émotions dans l'argile, les sculpter dans le bois, les ourler dans la pierre ou les forger dans l'acier. Je peux les tisser dans des textiles, les peindre sur des toiles ou les chanter : mais quoi que je fasse, je dois toujours écouter le chant de l'alouette et la mélodie de la forêt et du ruisseau et répondre à la couleur de la rose et de la structure du lys, afin que ma création soit en accord avec les lois de Dieu et les lois universelles de l'ordre, de la perfection et de l'harmonie. De plus, je dois rendre ma création bonne, honnête et vraie, afin qu'elle me fasse honneur et vive après ma mort, révélant aux autres quelque le plaisir que j'ai trouvé dans sa fabrication. Alors ma création sera l'Art, que je sois poète ou peintre, forgeron ou cordonnier, car j'aurai travaillé honnêtement et avec amour à la réalisation d'un idéal.
C. Valentin Kirby
***
À suivre!